Fermer la fenêtre de recherche

« Une vision française du handicap faussée, basée sur la prise en charge », Max Maydon

Max Maydon, entrepreneur, partage sa vie entre Paris, sa ville d’adoption et l’Angleterre, son pays d’origine. Pour lui, le confinement est synonyme de “parenthèse” car il n’a plus à réfléchir à ses déplacements et aux problématiques purement pratiques qu’implique le manque d’accessibilité à Paris. Selon lui, la France souffre encore d’un trop grand retard par rapport à son voisin britannique. Pourquoi ? Une vision française du handicap faussée, basée sur la prise en charge plutôt que sur la prise en compte.

Propos recueillis par Maxime Kgozien

À découvrir aussi

Soutiens notre première campagne de financement participatif

Je participe

retour en haut